Cliquer sur le tableau pour le lire

r_sultats__lection_pr_s_1er_tour_2017.JPG

Voici quelques éclairages personnels sur les résultats du 1er tour comparés à ceux de 2012.

Ci-dessus les résultats de Marly-le-Roi et vous pouvez également vous reporter à ceux de 2012 présentés dans mon précédent billet ([cliquer ici).

On constate évidemment des évolutions comparables à celles enregistrées au plan national, amorties ou amplifiées du fait de la composition sociale de notre commune.

attention.gifAttention : la comparaison entre les résultats par bureau de vote est délicate car certains périmètres ont été modifiés depuis 2012. Seule la comparaison au niveau de la ville n’est évidemment pas entachée par ces évolutions.

J’ajoute que, d’une part je ne suis pas spécialiste des questions électorales et que, d’autre part je fais l’impasse sur les flux d’abstentionnistes de 2012 et de 2017 (d’où viennent-ils ? Sont-ils les mêmes etc.)

Tenons-nous en au plus simple, à ce qui semble évident.

Participation

Le nombre d’inscrits a progressé de 12 133 – 11 978 = + 155 inscrits

La participation s’est sensiblement améliorée puisqu’elle atteint 83,99 % en 2017 contre 80,39% en 2012 (+3,6%). A Marly on vote plus qu’au plan national (77,77 %).

En 2012 on ne distinguait pas les bulletins nuls et les bulletins blancs. 122 bulletins nuls étaient donc comptabilisés (1,02% des votants) contre 47 nuls et 119 blancs en 2017 soit au total 1,37% des votants. La progression est donc peu importante contrairement à ce que le grand nombre d'indécis, avant le scrutin, pouvait laisser présager.

Le bureau où on a le plus voté est celui de la bibliothèque P. Bourdan (87,30%). Celui où on a le moins voté est celui de l'école Raymond Gilles (81,81%).

Résultat de J-L Mélenchon

arton19983-f52b0.jpg1 243 voix et 12,40% des exprimés contre 718 voix et 7,55% en 2012 soit + 525 voix et + 4,85%.

On notera au passage avec satisfaction que le résultat du candidat soutenu par le P.C.F., arrivé en troisième position, est nettement supérieur à celui obtenu par la candidate d’extrême droite (8,51%).

Les résultats les meilleurs de J-L Mélenchon sont obtenus dans les bureaux de vote des Grandes Terres, Ramon (18,7%) et St Exupéry (16,8%). Le résultat le moins bon est celui de l’Espace Malraux (6,1%).

Il est probable qu’une partie importante de cette progression provient de l’électorat socialiste déçu par la politique de F. Hollande et/ou souhaitant exprimer un vote utile étant donné les sondages préélectoraux qui donnaient finalement une large avance à J-L Mélenchon par rapport à B. Hamon. L’absence d’accord a en effet été préjudiciable à tout le monde puisque aucun d'eux n'est qualifié pour le 2ème tour.

Résultat de B. Hamon

arton19666-4cd48.jpgAvec 674 voix et 6,72% les résultats du candidat socialiste sont très inférieurs à ceux de 2012 (2 526 voix et 26,57%) soit – 1 852 voix et – 19,85% et ceci sans compter qu’en 2012 les Verts présentaient une candidature concurrente (E. Joly) avec 303 voix et 3,19%. La chute est d’autant plus brutale.

Les résultats les meilleurs (les moins pires) de B. Hamon sont obtenus dans les bureaux de vote des Grandes Terres (St Exupéry 8,7% et Ramon 8,3%). Le plus faible est celui obtenu au bureau de vote Espace Malraux (4,8%).

Cette régression considérable s’explique certes par un transfert au profit de J-L Mélenchon (voir ci-dessus) mais surtout par un transfert au profit d’E. Macron. Et ceci en partie du fait d’un vote utile anti Le Pen comme on l’a entendu parfois justifié durant la campagne électorale. On ne doit pas non plus ignorer l’attrait d’une partie de l’électorat socialiste envers les thèmes socio-libéraux développés par E. Macron dans la droite ligne de la politique Hollande-Vals de ces dernières années.

Résultat d’E. Macron

arton19983-f52b0.jpgAvec 3 415 voix et 34,06% E. Macron arrive en tête des résultats.

Comment comparer ce résultat avec ceux de 2012 ? On ne prend pas beaucoup de risque en prenant en compte les résultats 2012 de F. Bayrou lequel d’ailleurs appelait à voter E. Macron dimanche dernier. F. Bayrou avait obtenu à Marly un résultat de 1 249 voix et 13,14%. Sous cet angle, la progression d’E. Macron est donc de 2 166 voix et 20,92%.

On l’a vu, cette progression spectaculaire provient en bonne partie de l’électorat qui avait voté F. Hollande en 2012. Mais il est manifeste qu’elle provient également en moindre proportion des rangs de l’électorat sarkosyste de 2012.

Le meilleur résultat d'E Macron est celui du bureau de l'école maternelle César Geoffray (37,3%), le moins bon est celui de l'école Raymond Gilles (29,5%).

Résultat de F. Fillon

arton19666-4cd48.jpgLa droite traditionnelle obtient 3 196 voix et 31,88% contre 3 622 voix et 38,10% en 2012 soit – 426 voix et – 6,22%.

Sauf erreur c’est la première fois que la droite traditionnelle n’arrive pas en tête au 1er tour d’une élection présidentielle à Marly. Le transfert s’est sans doute effectué d’une part au profit de la droite extrême (N. Dupont-Aignan) et d’autre part au profit de la candidature attrape-tout d’E. Macron.

Le meilleur résultat de F. Fillon est celui de l'Espace André Malraux (40,6%) et les moins bons sont ceux des Grandes Terres (St Exupéry 16,8% et Ramon 22,8%)

Résultat de M. Le Pen

Comme déjà dit, le résultat de M. Le Pen est nettement inférieur à celui de J-L Mélenchon. Son résultat (853 voix et 8,51%) est d’ailleurs presque identique à celui de 2012 (810 voix et 8,52%). A Marly la campagne hostile à l’accueil de réfugiés en 2016 n’a pas eu les effets électoraux que l’on pouvait craindre. Le Front National stagne alors qu’il progresse nettement au plan national.

Un petit bémol cependant avec le résultat de l’autre candidat d’extrême-droite N. Dupont-Aignan, 399 voix et 3,88%, en progression sur celui de 2012 (175 voix et 1,84%).

Le meilleur résultat de M. Le Pen est celui de l'école Raymond Gilles avec 12,6% et le moins bon celui des bureaux de vote du Vieux Marly (Hôtel Couvé 5,9% et salle de l'Horloge 5,9% également).

« Bloc de gauche »

be60.gifLe bon succès de J-L Mélenchon, à Marly comme au plan national, ne peut que réjouir les femmes et les hommes attachés au progrès social et à la démocratie (VIème République). Si on veut prendre un peu de recul et rester lucide, on conviendra que cette progression n’ éclipse pas le fait que ce que j’appelle le « bloc de gauche », c'est-à-dire le total des voix qui se sont portées dimanche dernier à Marly sur J-L Mélenchon , B. Hamon et les candidat(e)s d’extrême gauche a diminué de moitié par rapport au total 2012 soit 19,8% contre 38,18%. Le quinquennat Hollande se termine, à Marly comme ailleurs, par un glissement de l'opinion vers la droite.. _cid_10374C1FE8D946F591E68D9AC5167BFF_HP45032914713.gif En tout cas ce dimanche 7 mai, sans enthousiasme (c’est le moins qu’on puisse dire !) mais en obéissant à la raison, il nous faudra voter contre la candidate d’extrême droite en votant pour un candidat, E. Macron dont il nous faut d’ores et déjà nous apprêter à combattre la politique avec énergie. Et ceci dès les élections législatives des 11 et 18 juin.