C’est pourquoi, dans l’hypothèse où ce transfert se ferait néanmoins, il est indispensable que la sécurité sociale conserve une permanence non pas ponctuelle mais quotidienne à Marly. On me dit qu’il s’agit dans ce cas d’une Agence Locale d’Assurance Maladie (ALAM).

Quant au bâtiment lui-même je n’imagine pas un seul instant que la Mairie de Marly s’en désintéresse. Qu’y faire ? Les idées ne manquent pas. Dans le domaine social bien entendu. On risque d’en reparler sur ce blog dans la période qui vient.

Mais dans l’immédiat ne vaut-il pas mieux que l’Assurance maladie entende les doléances de son personnel ?

Avez-vous remarqué l’illustration au centre du tract de la CGT ? Elle fait référence à la naissance de la Sécurité sociale en 1945 dont l’un des principaux promoteurs fut le ministre du travail, le communiste Ambroise Croizat. Elle était solide la sécu ! Elle en a subi des coups ! La droite a mis du temps pour détricoter cette immense conquête sociale. La date de 2012 inscrite sur la pierre tombale du tract syndical sonne comme une alerte et non pas comme un pronostic. On la défendra notre Sécu !