vote_blanc.JPGLe 1er tour a qualifié 2 candidats pour le 2ème tour. Ce sont sans surprise M. G. Fournier (Les Républicains) et Mme M. Lebec (La République en Marche).

Je n’ai pas d’autre choix possible et donc, sans hésitation, je voterai « blanc » en ne glissant aucun bulletin dans l’enveloppe. On peut aussi confectionner soi-même un bulletin blanc et le glisser dans l’enveloppe. Le code électoral considère que l’un ou l’autre de ces deux gestes sont des votes « blancs ».

Certes les votes « blancs » ne sont pas inclus dans les votes exprimés mais, depuis quelques années, ils sont distingués des votes « nuls » et indiquent donc une volonté politique assumée.

Au passage je résume mon point de vue sur le système institutionnel de la Vème République:

A bas l’élection du Président de la République au suffrage universel !

Vive l’élection d’une Assemblée (vraiment) Nationale à la proportionnelle !