Lors de la réunion du Conseil municipal du 20 novembre dernier Jacques CHESNAIS s’est fait l’écho de rumeurs sur deux projets de fusion

d’une part

- entre les communes de Saint-Germain-en-Laye, Fourqueux, Mareil-Marly et l’Etang-la-Ville

et d’autre part

- entre les communes du Pecq, Marly-le-Roi et Port-Marly

M. PERROT a indiqué le 20 novembre ne pas en être informé « à la minute où je vous parle » .

Or le Courrier des Yvelines du 6 décembre donne corps à la première de ces rumeurs puisque les conseils municipaux des quatre communes de Saint Germain-en-Laye et consorts se réunissent dès ce mois de décembre pour décider du financement d’une étude préalable permettant d’envisager toutes les conséquences du projet de fusion.

Quel est l’objectif affiché ? Faire des économies et mutualiser les moyens. On croyait naïvement, jusqu’à aujourd’hui, que c’était là l’objectif de la Communauté d’agglomération « St-Germain, Boucles de Seine ». Laquelle méga intercommunalité (20 communes dont celles précitées et 340 000 habitants) se met laborieusement en place depuis 2 ans.

Et l’article du Courrier des Yvelines fait état de la possible fusion de ces quatre communes dès le 1er janvier 2019, soit à 1 an des élections municipales qui, en principe, doivent se tenir en 2020.

Qu’en est-il de l’autre rumeur relative à nos communes de Marly-le-Roi, Le Pecq et Port-Marly ? L’article du Courrier des Yvelines n’en fait pas mention.

En tout cas, en attendant d’en savoir plus, si ce projet prend corps, j’avance dès aujourd’hui deux exigences démocratiques :

arton12949-91d34.jpg- la convocation préalable d’un référendum dans chacune des communes

- à tout le moins l’attente des élections municipales prochaines pour demander aux électeurs de trancher

.

Et le projet de fusion 78-92 ?

.

Voilà vers_la_fusion.JPGen tout cas un projet de fusion dont on nous a rebattu les oreilles et qui a manifestement capoté : la fusion entre les départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine.

Le 30 juin 2017 les deux Conseils départementaux avaient pourtant adopté ce projet, ce qui, s'agissant du Conseil départemental des Yvelines, ne posait pas de difficulté puisque cette assemblée est monocolore à droite…

Or le projet LREM (La République En Marche) est justement d'inclure dans la métropole du Grand Paris les trois départements de la petite couronne, le Val-de-Marne, la Seine-St Denis et les Hauts-de-Seine. En supprimant d’ ailleurs au passage ces départements.

Exit donc le projet de fusion de Messieurs BEDIER et DEVEDJIAN ! On ne se plaindra pas du fiasco du projet des élus Les Républicains. Si ce n’est qu’on peut craindre le pire des projets LREM. Croisons les doigts ! Ou plutôt attendons-nous à devoir nous battre !

Panne.JPG!!!!