Pr_s__2_me_tour_2017.JPG

Avec 83,80 % des suffrages exprimés E. Macron l’emporte largement à Marly, avec un résultat nettement supérieur au résultat national (66%). Ce qui était d’ailleurs prévisible au vu des résultats du 1er tour.

Taux de participation

De 83,99% au 1er tour le taux de participation tombe à 79,22% au 2ème tour (- 4,77%) tout en restant supérieur au taux de participation national (74 ,56%). Le bureau de vote où on a le plus voté est celui de l’Espace Malraux avec 83,09%. Celui où on a le moins voté est celui de l’école maternelle César Geoffray avec 76,3%.

Progression de l’abstention et des votes nuls et blancs

Les pourcentages des votes nuls ou blancs indiqués sur le tableau ci-dessus ne reflètent qu’imparfaitement la réalité puisque ces votes sont rapportés au nombre d'électeurs inscrits. Mieux vaut les rapporter au nombre plus significatif des électeurs votants.

Du coup le pourcentage global des votes nuls devient 1,50% (et non 1,2%) et le pourcentage global des votes blancs devient 7,14% (et non 5,66%) soit un pourcentage total des votes blancs et nuls égal à 8,64% du nombre de votants.

Le bureau où on constate le plus grand nombre de votes blancs ou nuls est celui de l’école maternelle Ramon (Grandes Terres) avec 9,82% et celui où il est le plus faible est le bureau de l’Espace Malraux avec 6,83 %. Or le bureau Ramon est celui où on a voté le plus pour J-L Mélenchon au premier tour (18,7%) et le moins pour Fillon (21%). Celui de l’Espace Malraux est celui où on a voté le moins pour J-L Mélenchon (6,1%) et le plus pour F. Fillon (40,6%).

Sans prendre de grands risques on peut donc deviner que l’abstention et le vote blanc ou nul ont été plus importants chez les électeurs du 1er tour de J-L Mélenchon que chez ceux de F. Fillon.

La progression de l’abstention « politique » entre les 2 tours est de + 579, la progression du nombre de votes blancs et nuls « politiques » entre les 2 tours est de + 666. Soit au total + 1 245 inscrits et 10,3% des inscrits.

Votes M. Le Pen / E. Macron

M. Le Pen obtient globalement 1 422 voix et 16,20% contre 853 voix et 8,51% au 1er tour soit + 569 voix et + 7,69%. On ne négligera pas le fait que N. Dupont Aignan a entre-temps rallié la candidature de M. Le Pen. Or il avait obtenu 399 voix et 3,98% au 1er tour. La progression du Front National a été contenue à Marly, même si on ne peut évidemment pas s’en satisfaire.

E. Macron obtient globalement 7 358 voix et 83,80% contre 3 415 voix et 34,06% au 1er tour soit + 3 943 voix et + 49,74%. Cette progression considérable a des origines contradictoires.

Une partie des électeurs de F. Fillon n’avaient manifestement pas d’objections importantes sur le contenu du programme économique et social d’E Macron. Voter Macron ne leur a donc pas demandé un effort très important. Il en va différemment de ceux qui, comme moi, instruits par l’histoire, ont voté E. Macron pour réduire, autant que faire que se peut, l’influence du Front National. Et qui n’ont pas écrit un signe d’égalité entre « la peste et le choléra ». Ces électeurs n’ont donc d’aucune manière soutenu la ligne social-libérale d’E. Macron.

Le Front National obtient son meilleur résultat à l’école Raymond Gilles avec 22,93%, ce qui correspond évidemment au plus faible résultat d’E Macron avec 77,06%. Et le Front National obtient son plus faible résultat à l’école maternelle César Geoffray avec 12,16%, E. Macron obtenant donc dans ce bureau 87,83% des suffrages exprimés.

Et maintenant ?

De nouveaux combats nous attendent contre la politique d’E. Macron et celle du gouvernement dont il désignera le 1er ministre dans quelques jours. Et on mesure l’importance grandissime des élections législatives des 11 et 18 juin. J’espère, comme beaucoup d’entre vous, que les forces qui ont soutenu la candidature de J-L Mélenchon mais aussi celles qui ont soutenu la candidature de B. Hamon en rejetant les orientations social-libérales à la mode Hollande-Vals, j’espère donc que ces forces politiques s’entendront sur la base d’ orientations progressistes, sociales et démocratiques. contre la politique d’E. Macron et contre celle, menaçante, du Front National. Elles devraient d’ailleurs y être encouragées par le système électoral du genre « couperet » qui préside aux législatives (*).

Pierre_Laurent.JPGLire à ce sujet la déclaration de Pierre Laurent après l’annonce des résultats (cliquer ici).

.

.

P. Lequiller ne serait plus candidat?

Je me fais l’écho d’une rumeur au sujet de la candidature de P. Lequiller dans notre 4ème circonscription des Yvelines. P. Lequiller (Les Républicains) ne serait plus candidat. Ce serait à sa place M. G. Fournier (Les Républicains) actuel maire de Chatou et conseiller départemental de notre canton. A confirmer.

.

(*) Au 1er tour est élu(e) le ou la candidat(e) qui a obtenu au moins 50% des exprimés et 25% des inscrits

Si aucun(e) candidat(e) n’a réuni ces conditions il y a un 2ème tour où sont admis à se présenter les 2 premiers arrivés en tête au 1er tour plus, le cas échéant, celles ou ceux qui ont obtenu au moins 12,5% des inscrits

Un_nouveau_combat_commence.JPG