On apprend par la presse locale que M. Lequiller serait de nouveau candidat dans notre 4ème circonscription des Yvelines. Bof !

Charcutage__lectoral.JPGL’occasion pour moi de rappeler que cette 4ème circonscription est comme les autres issue du charcutage électoral de 1986 opéré par Pasqua, alors ministre de l’intérieur.

Ce charcutage est particulièrement manifeste dans notre circonscription qui réunit les communes de Chatou, Carrières-sur-Seine, Croissy-sur-Seine, Houilles, Le Port-Marly, Louveciennes et Marly-le Roi.

J’illustre mon propos : lorsqu’on veut se rendre par la route de Marly-le-Roi à Houilles on traverse deux autres circonscriptions (la 5ème avec Le Vésinet, la 6ème avec Le Pecq)

L’objectif du charcutage était de dissocier les villes de Sartrouville et de Houilles et de se préserver ainsi du risque d'élection d’un(e) député(e) de gauche, voire pire d’un(e) député(e) communiste, les maires de Houilles et Sartrouville étaient tous deux communistes en 1986.

C’est comme ça qu’on élit presque à vie un élu de droite. D’une manière générale le système électoral français mis en place pour les législatives (scrutin majoritaire uninominal à 2 tours) est marqué par la connivence entre partis de droite et Parti Socialiste. Il est loin d’être démocratique. En 2012 le PCF-Front de Gauche avait obtenu 10 élus sur 577 soit 1,7% alors qu’il avait obtenu 7% des voix au 1er tour ce qui lui aurait permis de réunir 40 députés à la proportionnelle. En sens inverse le PS avait obtenu 30% des suffrages au 1er tour ce qui lui aurait permis de rassembler 173 députés à la proportionnelle alors qu’il en a obtenu 280 !

Un des 60 engagements de Hollande était d’ailleurs d’introduire une part de proportionnelle dans le scrutin législatif . Mais cet engagement, comme beaucoup d’autres, est passé à la trappe.

En tout cas M. Lequiller n’a semble-t-il pas souffert d’une concurrence forte au sein du parti Les Républicains. Une des raisons est probablement celle relative au non cumul des mandats (engagement de Hollande rempli) qui interdit désormais à un maire d’être en même temps député. En cas de cumul des mandats, il faut choisir: ou maire ou député ! Cela ne plait pas à la droite. Quelque part, dans notre circonscription comme ailleurs, il y en a probablement qui piaffent d'impatience !

plan_de_la_5_me_circonscription.JPG