Montb_ti.JPG

Je lis dans le journal municipal que le maire a écrit aux riverains du terrain du Montbâti (chemin des Sablons de la Montagne, le long de la voie SNCF) pour les informer que le promoteur a revu son projet. Le nombre de logements devrait diminuer.

Je me suis déjà inquiété des reculs qu’on pouvait augurer des propos de M. Perrot, tenus le 12 décembre dernier, par rapport aux principes inscrits dans le dossier de révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme), révision pourtant adoptée ce même 12 décembre par le Conseil municipal (cliquer ici).

Mais voici d’abord quelques repères chronologiques sur la destinée de ce terrain du Montbâti (plan ci-dessus):

- début des années 70 : acquisition du terrain par la commune

- 1980: approbation du Plan d’Occupation des Sols (POS), la parcelle de 3 ha est classée en réserve foncière pour « Education Nationale, Jeunesse et Sports »

- 1988 : révision du POS où cette réserve foncière est qualifiée de « Lycée polyvalent, Lycée Technique, équipements pour les jeunes » (1)

- 1993: révision du POS où la parcelle devient zone NA (zone urbanisable à terme)

- 2004: adoption du PLU en lieu et place du précédent POS, le terrain devient une zone N5 (caractère dominant naturel et boisé) en application des prescriptions du Schéma Directeur de l’Ile-de-France(SDRIF) (2)

- 2016: révision du PLU, la réserve foncière est désormais partagée en 3 zones de surfaces à peu près équivalentes :

. zone UL (environ 1 ha), zone dédiée aux équipements et qui accueille d’ailleurs aujourd’hui les activités du poney-club

. zone N (environ 1,1 ha), zone dite naturelle

. zone UD (environ 1 ha), zone dédiée à de l’habitat mixte avec 40% de logements sociaux.

C’est donc sur cette dernière zone que le PLU révisé l’an dernier prescrit la construction de 60 logements dont 40% sociaux nombre que M. Perrot souhaite réduire.

La petite dizaine de riverains directs du site est située allée des Lombards. Ces propriétés sont séparées (protégées ?) de la zone constructible UD par la zone N de 1,1 ha. De quoi se plaint-on ?

J’ignore aujourd’hui quel sera le sort de cette zone N. Cette propriété communale aurait en effet la singularité d’être presque totalement enclavée entre des propriétés privées mis à part le poney-club contigu et les 2 accès au chemin des Sablons de la Montagne. Attendons d’en savoir plus. Je vous tiendrai au courant.

Ce sont sans doute d’étroites considérations électoralistes qui conduisent M. Perrot à vouloir encore réduire la voilure de ce modeste projet sur une des dernières importantes réserves foncières de la commune. La densité prévue y est déjà faible (60 logements sur 1 ha) et elle est même minuscule si on prend en compte les 2 zones (60 logements sur 2,1 ha.). Que sera-t-elle demain ?

Le Conseil municipal des années 70, en approuvant l’acquisition de cette réserve foncière, avait un projet autrement plus ambitieux. On a envie de dire aujourd’hui : tout ça pour ça ! (3).

Avec le groupe Marly-à-Venir J’ai voté en faveur du projet de révision du PLU lorsque la procédure a été lancée en mai 2016 considérant qu’il ouvrait la perspective de construction d’environ 300 logements sociaux sur l'ensemble de la commune en portant leur taux de 12 à 13% des résidences principales à 15 à 16% en…2030. Devrai-je regretter mon vote ? Telle est la question.

.

(1) dommage que cette perspective de lycée technique ouverte par notre municipalité d’Union de la Gauche ait été abandonnée par la suite

(2) en 2004 le SDRIF incluait un plan de la Région Ile-de-France au 1/150 000ème où il fallait de bons yeux pour discerner que le terrain du Montbâti n’était pas promis à l’urbanisation; ce n’est plus le cas aujourd’hui.

(3) au passage noter que la vente du terrain risque d’être fructueuse pour la commune ; ce n’était certainement pas l’objectif spéculatif poursuivi par les élus lors de son acquisition

.

Le terrain du Montbâti, c'est à gauche ou à l'ouest comme vous voudrez.!

UHa_UHb.JPG