Jean-Claude Merle (ancien) Conseiller municipal P.C.F. de Marly-le-Roi, 1 square de Monte Cristo 78160 Marly-le-Roi, 01 39 16 15 15, 06 77 92 38 60, jean-claude.merle@orange.fr

Réforme territoriale

Fil des billets - Fil des commentaires

C'était trop pour M. Perrot

A ceux d'entre vous qui ne reçoivent pas le journal municipal voici ma tribune de janvier:

SGBS-carte.JPG

Une taille démesurée

Contrainte par une loi de 2010, notre ville est entrée le 1er janvier 2014 dans une «Communauté de communes» rassemblant 10 villes et 105 000 habitants. Cette Communauté n’a pas levé de nouvel impôt. Heureusement car elle n’a pas fait grand-chose.

Et au 1er janvier 2016, une nouvelle loi nous contraint à entrer dans une « Communauté d’agglomération » qui réunit désormais 20 villes et 340 000 habitants. C’est une taille démesurée et déraisonnable.

Le principe de l’intercommunalité offre un intérêt si celle-ci se construit autour d’un projet commun. En existe-t-il un aujourd’hui ? La réponse est non ! On n’en voit aucun qui soit substantiel.

Des économies ?

On nous fait parfois miroiter des économies. N’en croyez rien, Il s’agira d’abord de dépenses bureaucratiques supplémentaires. Aujourd’hui, la colonne « intercommunalité » de nos avis d’imposition est inemployée mais cela ne durera pas. Dorénavant Il faudra la tenir à l’œil.

Adieu la démocratie locale !

Communes, syndicats intercommunaux, intercommunalités, départements, métropoles, régions…le mille-feuille territorial tant décrié est en réalité toujours plus épais. Bonjour la dissolution des responsabilités ! Adieu la démocratie locale ! A l’insu des citoyens, la réforme territoriale bouleverse profondément notre organisation républicaine. Elle devrait faire l’objet d’un référendum national.

C’était trop pour M. Perrot

La composition du bureau de la Communauté frise le ridicule : 1 président, 15 (quinze) vice-présidents et 4 conseillers communautaires délégués, autant dire une armée mexicaine !

Le Conseil communautaire, c’est-à-dire l’assemblée délibérante, comprend 92 conseillers. Au sein de ce Conseil pourtant pléthorique la représentation de l’opposition de gauche est réduite à la portion congrue avec huit sièges.

be60.gifA Marly nous avons proposé en vain à la majorité municipale de réserver un siège à notre groupe parmi les cinq représentants de la commune. C’était possible et démocratique mais…c’était déjà trop pour M. Perrot. La représentation de Marly est donc monocolore. On y cultivera l’entre-soi.

mille_feuille-carrefour.JPG

 

Billet d'un ex élu local en colère

il_y_a_de_l__orage_dans_l__air__.jpgJ’ai lu avec effarement les déclarations du nouveau Premier Ministre à propos des collectivités territoriales. Ce que la commission Balladur avait rêvé, ce que Sarkozy avait engagé, le tandem Hollande - Vals veut le réaliser. S’y ajoute l’interview affligeante de Mme Le Branchu, ministre de la décentralisation, de la réforme de l’Etat et de la fonction publique, entendue jeudi dernier sur France Inter.

Voici les propositions de M. Vals et mes commentaires personnels (J-C M):

Lire la suite...