Jean-Claude Merle (ancien) Conseiller municipal P.C.F. de Marly-le-Roi, 1 square de Monte Cristo 78160 Marly-le-Roi, 01 39 16 15 15, 06 77 92 38 60, jean-claude.merle@orange.fr

A 2 mois de l'élection présidentielle, l'appel du P.C.F.

appel_PCF.JPG

Pour lire le texte cliquer sur une annexe

 

Bernard THIBAULT à Poissy

B._Thibault.JPG

photo_B._Thibault.JPG

 

État d'urgence : « Nos groupes parlementaires ne voteront pas la prolongation » (Pierre Laurent)

Pierre_Laurent.JPGCOMMUNIQUE DE PRESSE

Cinq jours après la terrible tuerie de Nice, qui a vu les vies de 84 femmes, hommes et enfants fauchées et des centaines d'autres blessées ou marquées pour toujours, notre nation reste endeuillée et profondément choquée. Cette folie terroriste aveugle a plongé le pays dans un angoissant questionnement sur les motivations du meurtrier Mohamed Lahouij-Bouhlel et sur les moyens de faire face à la terreur que cherchent à imposer de tels actes.

Au chagrin s'est mêlée depuis la colère devant les polémiques et les surenchères indécentes auxquelles se sont livrés sans recul nombre de responsables politiques.

Dès le 15 juillet, le Parti communiste français a refusé ce manque de dignité en appelant à la solidarité et au respect des familles endeuillées, en demandant le temps nécessaire à l'enquête et à la réflexion pour évaluer les nouvelles mesures à prendre face au palier franchi dans l'horreur. D'autres, singulièrement à droite et à l'extrême droite, ont préféré faire assaut de déclarations irresponsables et de surenchères sans fondement. Oui, nous le redisons avec force, contre la marée nauséabonde de tous les démagogues, il va falloir raisonner, penser pour pouvoir agir mieux et plus efficacement contre la menace terroriste grandissante, contre la violence criminelle qui se pare d'alibis ou de mobiles religieux ou politiques, et contre les haines et les divisions.

Lire la suite...

 

37ème Congrès : 2 amendements sur 3, c’est pas mal !

Le 37ème Congrès national du P.C.F. a pris fin dimanche dernier.

Plusieurs textes ont été adoptés dont l’un d’entre eux donne satisfaction à deux amendements que j’avais proposés au niveau modeste de notre section locale et aussi au niveau de notre Congrès départemental des Yvelines. D'ailleurs, ces amendements étaient très probablement partagés sous des formes différentes par de nombreuse organisations communistes dans le pays.

On en a peu parlé alors que, excusez du peu, ils concernent pour l’un le mode d’élection du Président de la République et l’autre le retrait de la France de l’OTAN !

Election du Président de la République

arton442-230x310.jpgDepuis notre 36ème Congrès et l’adoption du Programme du Front de Gauche « L’Humain d’abord », le P.C.F. s’en tenait, à mon grand dam, à la seule dénonciation du présidentialisme en faisant silence sur le mode d’élection du Président de la République.

Notre position est maintenant clarifiée.

Voici en effet un court extrait du (très) copieux texte adopté par notre Congrès.

" Notre pays a besoin d’un Parlement fort de sa légitimité populaire et d’une Assemblée nationale élue au scrutin proportionnel avant l’élection présidentielle, afin d’être davantage représentative de ce que pense et veut le peuple. Nos conceptions institutionnelles sont pour un septennat non renouvelable, pour l’élection du Président de la République par le Congrès, avec un gouvernement responsable devant le Parlement et non, de fait, devant le seul Président"

Président élu par le Congrès pour un mandat non renouvelable de 7 ans, Assemblée nationale élue au scrutin proportionnel, gouvernement responsable devant le seul parlement. (*) …que demande le peuple ? J’applaudis des deux mains !

Retrait de l’OTAN

Jusqu’ici le Parti Communiste s’en tenait à la demande de dissolution de l’OTAN ce qui par exemple faisait dépendre cette décision du bon vouloir des Etats-Unis. La position est maintenant claire :

« …la France devra faire le choix de quitter l’OTAN et de militer pour sa dissolution mais aussi pour l’application immédiate du traité de non-prolifération et la sortie rapide du nucléaire militaire ».

Retrait, disons le mot, unilatéral de l’OTAN : bravo !

Dissuasion nucléaire

bombe_nucl_aire.JPGEn revanche l’extrait ci-dessus reproduit une posture adoptée par le P.C.F. durant les années 70, dans la période qui a précédé l’adoption du programme commun de gouvernement avec le Parti socialiste. Non pas abandon pur et simple par notre pays de la politique de dissuasion nucléaire mais action pour une sortie rapide. Dans la préparation du 37ème Congrès j’ai de nouveau proposé l’abandon, disons le mot, unilatéral de l’arme atomique tant celle-ci, comme nous le disions auparavant, est inefficace, dangereuse et ruineuse ! Le Congrès de la Fédération des Yvelines a adopté une position convergente avec la mienne mais…le Congrès du P.C.F, a persévéré dans sa posture d’entre-deux.

Au final deux amendements sur trois sont allés au bout, c’est pas mal !

(*) à parité (hommes/femmes) et suppression du 49-3 nous disent d’autres parties du texte adopté par le 37ème Congrès

 

ATTENTATS: DECLARATION DE PIERRE LAURENT

Pierre_Laurent.JPG Face aux attentats, rassemblons-nous pour la liberté, l'égalité, la fraternité, et la paix

Notre pays vient de vivre l'un des pires événements de son histoire. Les attaques terroristes simultanées de la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis, revendiquées par Daesh, faisant à cette heure 127 morts et 200 blessés, sont effroyables. La France est en deuil.

Au lendemain de ce carnage, nos premières pensées se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les témoins et tous ceux dont la vie a été menacée. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s'en sent profondément meurtri.

Nous saluons l'action des forces de l'ordre, des secours, des urgentistes et personnels de santé et des agents territoriaux dont la mobilisation a été exemplaire ainsi que la solidarité des habitants qui s'est immédiatement manifestée.

Moins d'un an après les attentats de janvier dernier, la République est frappée en son cœur.

Alors que l’État d'urgence vient d'être décrété par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impératif. L’État doit trouver durablement les moyens adaptés pour garantir la sécurité de toutes et de tous.

J'appelle notre peuple à ne pas céder à la peur, à se rassembler pour la liberté, l'égalité et la fraternité, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.

La France est touchée par la guerre et la déstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redoublée et des solutions internationales.

arton442-230x310.jpgElle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de société solidaire qui place au cœur de tous ses choix l'émancipation humaine, les valeurs de la République et la paix.

Le PCF, ses représentants et ses élus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront à nos concitoyens de se rassembler pour faire face à cette épreuve et ouvrir un chemin d'espoir pour notre peuple.

Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activité de campagne électorale.

Paris, le 14 novembre 2015

Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste Français,

 

Rassemblement de soutien au peuple grec samedi 4 juillet à La Verrière

tract_Gr_ce_recto.JPG

tract_Gr_ce_verso.JPG

 

Réforme des collèges- tract de la Fédération 78 du P.C.F.

r_f._des_coll_ges_recto.JPG

r_f._des_coll_ges_verso.JPG

 

Déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Marchons dans la dignité et la clarté, pour l’honneur de toutes les victimes Après la terrible semaine que la France vient de vivre, avec dix sept morts qui ont frappé l’équipe de Charlie hebdo, les forces de police et la communauté juive, des millions de Français s’apprêtent à manifester dimanche à Paris et ce week-end dans toute la France leur hommage aux victimes, et leur attachement à la liberté d’expression, à la laïcité, aux valeurs de la République, liberté, égalité, fraternité. Tout au long de la semaine déjà, la réaction de centaines de milliers de nos concitoyens de toutes convictions et de toutes confessions a été d’une extrême dignité. J’appelle au nom du Parti communiste français l’ensemble des communistes du pays à participer à ces marches et à déployer toute leur énergie pour qu’elles se déroulent dans l’unité la plus large, en permettant à tous les citoyens d’y trouver leur place, et la clarté de leurs objectifs. Les marches républicaines annoncées sont des marches citoyennes qui doivent marquer l’attachement des forces vives de notre pays au vivre ensemble, et le refus de toutes les haines, violences, racismes, discriminations et stigmatisations. Les communistes marcheront en l’honneur des valeurs qui animaient nos amis et camarades de Charlie Hebdo dont l’équipe et les familles ouvriront la marche de dimanche à Paris. Rien, aucune opération politicienne, ne nous détournera de l’hommage que nous voulons rendre à toutes les victimes et de la force qu’il convient de donner au message de fraternité républicaine qui nous anime. Loin de toutes les instrumentalisations qui pointent déjà, pour attiser de nouveau les haines, pour masquer les responsabilités qui conduisent le monde vers l’aggravation de toutes les tensions, pour justifier l’amplification de guerres ou de prétendues réponses au terrorisme qui n’ont fait que prouver leur échec dans la dernière décennie, les communistes travailleront sans relâche à l’unité du peuple français pour des réponses de sécurité dans la justice, de vivre ensemble dans le respect de la liberté de conscience ou d’opinion pour chacun, des réponses de paix et de solidarité entre les peuples. Samedi et dimanche dans toute la France, nous sommes tous Charlie.

 

Stop à l'escalade meurtrière à Gaza

Palest_recto.JPG

Verso_Palestine.JPG

 

Congrès du P.C.F.: sort de mes propositions d'amendement

projetpuzzle350.jpgL’Humanité de mercredi 13 février publie le texte de la résolution adoptée par le Congrès du P.C.F. qui s’est tenu du 7 au 10 février. J’ai évidemment été intéressé à connaître le sort final des 3 propositions d’amendement que j’ai proposées. Reportez-vous aux textes publiés dans mon billet du 18 décembre en cliquant ici. Ces propositions ont connu des sorts divers.

Lire la suite...

 

Congrèsdu P.C.F.: mes propositions d'amendements

projetpuzzle350.jpgLe débat du 36ème Congrès du P.C.F. entre dans sa deuxième phase après le choix par 73% des votants d'un texte de base commune parmi les 4 textes présentés. C'est d'ailleurs pour le texte retenu que j'ai voté. Il s'agit maintenant de le soumettre en tant que base commune à la moulinette de la discussion des membres du P.C.F.. Dans l'esprit de ma contribution au débat (cliquer ici) je vais proposer les amendements suivants:

Amendement N°I

Paragraphe « La démocratie comme mode de vie » (p. 25, 1ère colonne)

Aux lieu et place de: Dans toutes les institutions nous voulons rompre avec le présidentialisme, en finir etc.

écrire:

Nous voulons rompre avec le présidentialisme en abandonnant l’élection du président de la République au suffrage universel. Nous voulons en finir etc.

Amendement N°2

Paragraphe « La démocratie comme mode de vie » (p.25, 3ème colonne)

Aux lieu et place de: …il est urgent de mettre à l’ordre du jour, avec l’exigence du règlement politique des conflits, le désarmement multilatéral, en matière nucléaire et bien au-delà.

écrire:

il est urgent de mettre à l’ordre du jour le désarmement multilatéral avec l’exigence du règlement politique des conflits. La politique de dissuasion nucléaire est à la fois inefficace, ruineuse et dangereuse pour l’humanité tout entière. En conséquence nous nous prononçons pour le démantèlement unilatéral par la France de son arsenal nucléaire.

Amendement N°3

Paragraphe « La démocratie comme mode de vie » (p.25, 3ème colonne)

Aux lieu et place de …, d’agir pour sortir de l’OTAN et la dissoudre.

écrire:

…, de sortir de l’OTAN et d’agir pour sa dissolution.

 

Deux affiches, un même combat !

Voici deux affiches du P.C.F., l'une des années 1970, l'autre d'aujourd'hui. Elles témoignent d'un combat continu.

Je me souviens que la première d'entre elles s'inscrivait dans une bataille ("fabriquer" français) où le P.C.F. était non seulement isolé mais était même parfois brocardé!

Aujourd'hui on voit un ministre, M. Montebourg, en rajouter en nous invitant (en marinière) à "acheter" français.

1pcf.jpg

AAFichcombav.jpg

 

Le débat du 36ème Congrès du P.C.F. est ouvert.

D_battons__.jpgLe P.C.F. est entré dans la phase active de préparation de son 36ème congrès qui se déroulera du 7 au 10 février 2013.

Un projet de « base commune » a été adopté par le Conseil national du parti réuni les 13 et 14 octobre dernier. On peut facilement y accéder en cliquant ici.

Ce texte est soumis à la discussion et aux propositions d’amendements; un ou plusieurs textes alternatifs seront d’ailleurs probablement déposés.

Pour ma part je serai amené à proposer deux amendements au projet de base commune, dans l’esprit de ma contribution au débat dont j’ai transmis le texte aujourd’hui, texte que voici:

Lire la suite...